Publié le 11 May 2018, à 09:42

Trois éléments takfiristes arrêtés à l'Ariana, Sfax et Monastir

Trois éléments takfiristes ont été arrêtés mercredi et jeudi à l’Ariana, Sfax et Monastir par des unités des forces de sécurité, annonce le ministère de l’intérieur dans un communiqué.

A l’Ariana, suite à l’agression par un individu dans la nuit du 7 au 8 mai d’une femme à l’aide d’un couteau à Borj Louzir lui occasionnant une grave blessure tout en menaçant son fils par le même arme, le centre de sécurité nationale de la localité a réussi jeudi matin à arrêter l’agresseur. Agé de 29 ans, il s’est avéré être un membre takfiirste, indique-t-on de même source.

“Après interrogatoire, il a reconnu avoir prémédité son agression la justifiant par l’organisation par le femme d’une fête de chant et de danse à l’occasion du mariage du fils de la victime”, précise le communiqué.

Le ministère public a ordonné la garde à vue du suspect avant de le déférer devant la justice pour “agression violente et menace avec usage d’arme blanche “.

A Monastir, l’unité de recherche de la garde nationale, a arrêté mercredi un autre takfiriste de 25 ans résidant à Menzel Nour pour avoir établi des liens avec des dirigeants terroristes actifs dans les rangs de Daech en Syrie par le biais du réseau social Facebook et l’application Messenger.

Il a été placé en garde à vue pour poursuivre son interrogatoire, après consultation du ministère public, en attendant sa comparution devant la justice pour “appartenance à une organisation terroriste “, indique le ministère.

De son côté, l’unité de recherche de la garde nationale de Jebiniana au gouvernorat de Sfax, a réussi à arrêter un jeune de 18 ans habitant dans la région qui procède à l’envoi de sms à plusieurs personnes pour les inciter au terrorisme.

Il a été placé en garde à vue sur ordonnance du ministère public et devra être traduit en justice pour “suspicion d’appartenance à une organisation terroriste”, ajoute le communiqué.