Publié le 31 Jan 2018, à 22:17

Le ministère de l'Intérieur dément l'arrivée de 50 jihadistes tunisiens en Italie

Le ministère de l'Intérieur a démenti mercredi 31 janvier 2018, l’arrivée en Italie de 50 Tunisiens soupçonnés d’appartenir à l’Organisation de l’Etat islamtique " Daech ".

Diffusée par le journal britannique " The Guardian ", " cette information est dépourvue de tout fondement ", affirme le ministère de l’Intérieur dans un communiqué. Le département de l’Intérieur dément cette information sur la base des données qu’il détient et des travaux d’investigation menés par ses différents services sécuritaires à la suite de toutes les tentatives d’émigration clandestine avortées, lit-on dans le même communiqué.

Selon le quotidien britannique " The Guardian ", Interpol s’inquiète de la possible présence de 50 combattants de Daech, tous de nationalité tunisienne, qui seraient arrivés récemment en Italie en bateau et qui auraient l'intention de se rendre vers d'autres pays de l'Europe.

The Guardian a dit avoir accès à une liste établie par l’Organisation internationale de la police criminelle (Interpol), et transmise dès le 29 novembre 2017 aux autorités italiennes puis aux autres pays européens.

" Le document montre les prénoms, noms et dates de naissance de ces combattants ", précise The Guardian. D’après ce quotidien britannique, quatre des suspects listés seraient déjà connus des agences de renseignement européens.