150072697121281
datePublié le 14 mars 2017

La Turquie suspend ses relations au plus haut niveau avec les Pays-Bas

  • La Turquie, furieuse de voir ses ministres privés de meetings électoraux en Europe, a encore durci la crise diplomatique, refusant le retour à Ankara de l'ambassadeur néerlandais et accusant la chancelière allemande Angela Merkel de "soutenir le terrorisme".

    Les Pays-Bas sont dans le viseur du président turc Recep Tayyip Erdogan après leur décision d'empêcher deux ministres turcs de participer sur le sol néerlandais à des meetings en sa faveur avec la diaspora turque, avant un référendum sur le statut présidentiel.

    Après avoir qualifié de "nazis" les dirigeants néerlandais, Ankara est passé lundi soir aux mesures concrètes: la Turquie, a déclaré son vice-Premier ministre Numan Kurtulmus, refuse le retour de l'ambassadeur Kees Cornelis van Rij "jusqu'à ce que les conditions (...) posées soient remplies". Et d'annoncer la suspension des relations au plus haut niveau avec les Pays-Bas.

    Il a précisé que la Turquie souhaitait une enquête sur les événements des derniers jours, dont le recours à des policiers à cheval et à des chiens pour rétablir l'ordre après une manifestation devant le consulat turc à Rotterdam (centre des Pays-Bas). Ankara veut aussi que les Pays-Bas réparent "les torts qu'ils ont commis", a-t-il dit sans plus de précision.