Publié le 02 Dec 2019, à 11:27

Une étude pour la réalisation d’un pont au niveau Ain Snoussi sera entamée immédiatement

Une étude pour la réalisation d’un pont au niveau de Ain Snoussi (délégation de Amdoun) d’un coût de 200 millions de dinars sera entamée, immédiatement, suite à l’accident catastrophique de la route survenu dimanche, à Ain Snoussi, (Béja), a annoncé le ministre de l’équipement, de l’habitat et de l’aménagement du territoire, Noureddine Selmi.

Après s’être rendu sur le lieu de l’accident, le ministre a appelé, dans une déclaration, à l’Agence TAP, à la nécessité d’augmenter le budget du ministère de l’Équipement pour réaliser des projets dans les régions défavorisées et consacrer le principe de la discrimination positive dans ces zones à topographie difficile.

» L’état de la route n’est pas désastreux et elle dispose de toutes les signalisations annonçant une pente dangereuse ainsi que d’un mur de protection où des glissières ont récemment été ajoutées « , a-t-il précisé.

Selmi a, en outre, souligné qu’une seule roue a répondu au système du freinage, ce qui révèle la vieillesse du bus et l’existence de problèmes à son niveau, ajoutant que toute personne responsable de l’accident sera jugée.

Le nombre des victimes de l’accident de Ain Snoussi est porté à 26 morts et 18 blessés, selon le dernier bilan du ministère de la santé publique.

Les victimes étaient à bord d’un bus touristique, qui s’est renversé dans l’oued, dimanche, (1er décembre 2019) à Ain Snoussi (délégation de Amdoun) après avoir franchi une barrière en fer, d’après le ministère de l’Intérieur.