Menu

Tunisie : « Contaminés par leurs patients, 50 médecins et 300 cadres paramédicaux sont morts du coronavirus »

Publié le lundi, 07 décembre 2020 | 8 min | Société
  • « Environ 50 médecins et 300 cadres paramédicaux sont morts du coronavirus après avoir été contaminés par leurs patients », a souligné lundi Slim Ben Salah, président du conseil national de l’ordre des médecins de Tunisie.

    Lors d’une conférence de presse tenue à Tunis, Ben Salah a souligné que les médecins et les cadres paramédicaux n’épargnent aucun effort pour aider leurs patients à guérir et ce, malgré les conditions de travail difficiles comme le fait d’être exposés à la violence outre le manque d’équipements et de personnel.

    Il a, dans ce contexte, annoncé que l’Ordre des Médecins a décidé d’observer, demain mardi, une journée de colère à laquelle prendront part tous les syndicats du secteur de la santé, pour revendiquer l’amélioration des conditions de travail dans les hôpitaux.

    « Les manifestants se rassembleront, à partir de 10h00, devant la faculté de médecine de Tunis avant de se diriger vers le siège du ministère de la santé puis à la Kabah », a-t-il expliqué.

    Ben Salah a rappelé que la détérioration des conditions dans les hôpitaux a causé la mort, jeudi dernier, du jeune médecin Badreddine Aloui suite à une panne dans l’ascenseur de l’hôpital régional de Jendouba.

    Selon le président du conseil national de l’ordre des médecins de Tunisie, cet accident est dû à la détérioration de l’ensemble du système de santé au cours de ces dernières années et il convient de condamner ceux qui en sont les coupables. « Environ 50 médecins et 300 cadres paramédicaux sont morts du coronavirus après avoir été contaminés par leurs patients », a souligné lundi Slim Ben Salah, président du conseil national de l’ordre des médecins de Tunisie.

    Lors d’une conférence de presse tenue à Tunis, Ben Salah a souligné que les médecins et les cadres paramédicaux n’épargnent aucun effort pour aider leurs patients à guérir et ce, malgré les conditions de travail difficiles comme le fait d’être exposés à la violence outre le manque d’équipements et de personnel.

    Il a, dans ce contexte, annoncé que l’Ordre des Médecins a décidé d’observer, demain mardi, une journée de colère à laquelle prendront part tous les syndicats du secteur de la santé, pour revendiquer l’amélioration des conditions de travail dans les hôpitaux.

    « Les manifestants se rassembleront, à partir de 10h00, devant la faculté de médecine de Tunis avant de se diriger vers le siège du ministère de la santé puis à la Kabah », a-t-il expliqué.

    Ben Salah a rappelé que la détérioration des conditions dans les hôpitaux a causé la mort, jeudi dernier, du jeune médecin Badreddine Aloui suite à une panne dans l’ascenseur de l’hôpital régional de Jendouba.

    Selon le président du conseil national de l’ordre des médecins de Tunisie, cet accident est dû à la détérioration de l’ensemble du système de santé au cours de ces dernières années et il convient de condamner ceux qui en sont les coupables.

    Ben Salah a souligné l’urgence d’ouvrir un dialogue sérieux pour la promotion du secteur de la santé signalant que la lutte contre la corruption, la punition de tous ceux qui manquent à leur devoir, la garantie d’une bonne gestion des budgets permettraient de surpasser la crise.

    Ben Salah a souligné l’urgence d’ouvrir un dialogue sérieux pour la promotion du secteur de la santé signalant que la lutte contre la corruption, la punition de tous ceux qui manquent à leur devoir, la garantie d’une bonne gestion des budgets permettraient de surpasser la crise.

  • Covid-19 en Tunisie

    Dernière mise à jour le 28/01
    Cas confirmés Décès Cas rétablis Cas actifs
    Total 1903 53 1318 532
    Gouvernorat
    Tunis 299 10 250 39
    Ariana 154 5 109 40
    Ben Arous 153 4 113 36
    Manouba 58 5 43 10
    Nabeul 51 1 38 12
    Zaghouan 8 0 7 1
    Bizerte 40 1 35 4
    Béja 18 0 11 7
    Jendouba 16 0 10 6
    Le Kef 32 1 21 10
    Siliana 7 0 4 3
    Sousse 151 8 99 44
    Monastir 69 0 59 10
    Mahdia 44 2 35 7
    Sfax 88 5 57 26
    Kairouan 78 1 19 58
    Kasserine 53 0 34 19
    Sidi Bouzid 25 1 19 5
    Gabès 149 1 34 114
    Médenine 162 5 102 55
    Tataouine 50 1 41 8
    Gafsa 69 1 57 11
    Tozeur 13 0 9 4
    Kébili 116 1 112 3
Tunisie : « Contaminés par leurs patients, 50 médecins et 300 cadres paramédicaux sont morts du coronavirus »