Publié le 15 May 2019, à 14:41

Salma Elloumi Rekik démissionne de son poste de ministre directrice du cabinet présidentiel

Le président de la République Béji Caïd Essebsi a accepté la démission que lui a présenté mardi la ministre directrice du cabinet présidentiel Salma Elloumi Rekik, indique un communiqué rendu public mercredi par la présidence de la République.

Selon le communiqué, le chef de l'Etat avait exprimé à Salma Elloumi "toute sa gratitude pour les efforts qu’elle a fournis dans l’exercice de ses fonctions, lui souhaitant plein succès dans sa future carrière et rappelant que l’institution de la présidence de la République demeure neutre et se place à égale distance de tous les partis politiques".

Dans un poste publié sur sa page officielle Facebook, la ministre démissionnaire a estimé que « la situation sociale, économique et plus encore politique, l’a poussé à la démission pour se consacrer à la concrétisation d’un objectif crucial pour la Tunisie, celui de contribuer à rassembler la famille centriste progressiste, à unifier ses rangs et à mettre un terme à sa fragmentation et à sa division avant qu’il ne soit trop tard ».

Béji Caïd Essebsi avait nommé le 1er novembre 2018 Salma Elloumi Rekik à la tête du cabinet présidentiel. Auparavant Salma Elloumi avait occupé le poste de ministre du Tourisme et de l’artisanat dans le gouvernement Habib Essid et de celui de Youssef Chahed.

Elloumi compte parmi les personnalités qui ont fondé le parti Nidaa Tounes.