Publié le 26 Apr 2019, à 11:24

Mise au point du ministère de l'Intérieur sur l'intervention des forces de sécurité pour la saisie des équipements de diffusion de la chaîne "Nesma"

Le ministère de l’Intérieur a affirmé jeudi dans une mise au point sur l’intervention des unités de sécurité dans le siège de la chaîne de télé privée Nesma, que leur rôle “se limitait à garantir le processus de saisie du matériel nécessaire à la diffusion de cette chaîne à la demande légale du président de la Haute autorité indépendante pour la communication audio-visuelle (HAICA).

“Le rôle des unités de sécurité se limitait également à protéger la sécurité physique des agents de contrôle chargés de cette mission, malgré les obstructions, sans heurts ni agressions des journalistes, techniciens ou employés, contrairement aux allégations colportées”, ajoute le département de l’intérieur dans un communiqué.

Il a rappelé qu’il avait “aidé à mettre en œuvre de telles décisions” de saisie prises par la HAICA à l’encontre d’autres organes audio-visuels.

Le ministre a précisé que l’intervention des unités de sécurité jeudi au siège de cette chaîne privée “s’inscrit dans le cadre de la loi autorisée par la HAICA, conformément aux dispositions de l’article 22 du décret n° 116 de 2011, selon lequel les agents de la police judiciaire sont assistés par les agents de contrôle de la Haute autorité pour la mise en œuvre d’une résolution prise par son conseil en date du 15 avril 2019”.

Le département de l’intérieur a ajouté que la décision du conseil de la Haute autorité porte sur la saisie du matériel nécessaire à la diffusion de la chaîne, sur une demande légale du président de la HAICA du 22 avril 2019, limitée à la chaîne “Nesma”.

Le ministère a réaffirmé son rôle dans la mise en œuvre des décisions et jugements des autorités judiciaires et des divers organismes publics légalement autorisés à avoir recours à l’assistance de la police judiciaire pour exécuter les décisions, renouvelant ainsi son “engagement à remplir ce rôle, comme il l’a toujours fait sans discrimination ni décision sélective chaque fois qu’il a été invité à le faire”.

Le ministère de l’Intérieur a également déclaré qu’il “garde ses distances de tout litige ou surenchère sous toutes leurs formes”, souligne le communiqué.

Une force sécuritaire s’est rendue jeudi au siège de la chaîne “Nessma TV” pour appliquer une décision de saisie de son matériel, émise par la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA), a déclaré auparavant un membre de la Haute autorité. Certains syndicats et partis ont exprimé leur rejet de cette décision.