Menu

Le déficit commercial s’aggrave de 61%, à 16,9 milliards de dinars, à fin août 2022

Publié le mardi, 13 septembre 2022 | 4 min | Economie
  • Le déficit de la balance commerciale s’est aggravé de 61 % pour atteindre les 16,9 milliards de dinars, à fin août 2022, contre 10,4 milliards de dinars, durant la même période de 2021, a annoncé l’Institut National de la Statistique (INS), lundi.

    Ainsi, le taux de couverture a perdu 5,3 points par rapport à la même période de l’année 2021 pour s’établir à 68,6 %. Ce déficit est expliqué par l’accroissement de la valeur des importations (de 34 % à 53,8 milliards de dinars), à un rythme beaucoup plus important que celui des exportations (24,4 % à 36,9 milliards de dinars).

    L’augmentation des importations est due à la hausse enregistrée au niveau des importations de l’énergie (+90,2), des matières premières et demi-produits (+38,7 %), des biens de consommation (+14,1 %) et des biens d’équipement (+11,2 %).D’après l’INS, le déficit demeure expliqué, aussi, en grande partie par le déficit enregistré avec certains pays, tels que la Chine (-5 828,9 MD), la Turquie (-3 060,5 MD), l’Algérie (-1 775,8 MD) et la Russie (-1 758,1 MD).

    En revanche, le solde de la balance commerciale des biens a enregistré un excédent avec d’autres pays principalement avec la France (2 724 MD), l’Allemagne (1 958,2 MD) et la Libye (1 160,1 MD). Il est à souligner que le déficit de la balance commerciale hors énergie s’est réduit à -10,8 milliards de dinars et que le déficit de la balance énergétique s’est établi à -6 milliards de dinars (35,7 % du déficit total) contre -2,9 milliards de dinars, durant les huit mois de l’année 2021.

Newsletter

Recevez par email toute l’actualité
Votre Email ne sera jamais communiqué à un tier.
Le déficit commercial s’aggrave de 61%, à 16,9 milliards de dinars, à fin août 2022