Publié le 19 Feb 2020, à 09:42

Le bureau exécutif d’Ennahdha chargé de poursuivre les négociations sur la formation du gouvernement

Le Conseil de la Choura a décidé lors d’une réunion extraordinaire, mardi soir, de confier au bureau exécutif de parachever les négociations sur la formation du gouvernement avec les parties concernées et de prendre la décision appropriée dans ce sens.

Dans une déclaration, mercredi, à l’agence TAP, Ajmi Lourimi, membre du bureau exécutif d’Ennahdha, a assuré que des développements positifs ont été enregistrés dans le processus de concertations avec le chef du gouvernement désigné. Il a salué le rôle positif assumé par les organisations nationales dans le rapprochement des vues.

Il a ajouté que les contacts et les concertations ont connu un rythme ascendant mardi entre les différentes parties pour sortir de la crise politique, dont la rencontre avec le chef du gouvernement désigné Elyès Fakhfakh et la direction du parti Qalb Tounès.

Le dirigeant d’Ennahdha a, toutefois, précisé que plusieurs points restent encore à résoudre concernant notamment les critères d’un gouvernement d’union nationale, rappelant la volonté du mouvement de voir toutes les parties associées au processus avant l’expiration des délais constitutionnels prévue aujourd’hui.

Lourimi a indiqué qu’une rencontre est prévue, aujourd’hui entre Elyès Fakhfakh et des dirigeants d’Ennahdha, pour clarifier certaines questions au sujet des noms proposés à la tête de certains ministères et qui ont été rejetés par parti.

Les concertations de la veille ont permis de s’orienter vers un accord sur la neutralité du ministère des Technologies de la communication et des ministères de souveraineté a-t-il poursuivi, faisant observer que des appels à l’association des parties qui désirent participer au gouvernement, Qalb Tounès en particulier, persistent.

Concernant le ministère de l’Intérieur, Lourimi a souligné le besoin de poursuivre les concertations pour la désignation d’une personnalité qui réponde au mieux aux critères de la compétence et de la neutralité.