Publié le 09 Dec 2019, à 10:36

Le bloc du PDL décide de lever son sit-in au parlement

La présidente du groupe parlementaire du Parti Destourien Libre, Abir Moussi a annoncé dans un point de presse ce matin la levée du sit-in entamé depuis six jours à l’intérieur même de l’hémicycle.

Abir Moussi a considéré que le premier communiqué émanant du bureau de l’Assemblée des Représentants du Peuple était une victoire pour le parti.

« Fini la récréation, fini le temps où les RCDistes se font insulté par n’importe qui, considérez ce sit-in comme un avertissement », a prévenu Abir Moussi tout en saluant l’ensemble des députés de son partis ainsi que ses partisans.

Par ailleurs, Abir Moussi a dénoncé le deuxième communiqué qui aurait émané du bureau de l’Assemblée et qui condamne tous les propos tenus à l’encontre du parti Ennahdha. Pour elle, il s’agit là « d’une utilisation partisane des structures de l’ARP ». Le PDL a d’ailleurs engagé un huissier de justice pour constater ces « dépassements ».

Ce qu’elle considère véritablement comme dépassement, c’est la décision de retirer des délibérations du 03 décembre, « tous les propos tenus à l’encontre du parti Ennahdha ».

« Nous refusons tout retrait des interventions de nos élus, prévient Abir Moussi. Ces interventions étaient des critiques tout à fait légitimes. Nous porterons plainte si ce retrait a lieu ».