Menu

La compagnie italienne d’hydrocarbures ENI fait don de 4 respirateurs pulmonaires à des hôpitaux tunisiens

Publié le mardi, 01 septembre 2020 | 3 min | Société
  • La compagnie italienne d’hydrocarbures Eni, par l’intermédiaire de sa filiale Eni Tunisia, a fait don de quatre respirateurs pulmonaires pour les soins intensifs, au ministère de la Santé publique en tant que contribution à la lutte contre la propagation du Coronavirus dans le pays.

    Les équipements médicaux seront distribués comme suit :
    - Deux respirateurs de soins intensifs destinés aux hôpitaux “Charles Nicolle” et “La Rabta” à Tunis; -un respirateur de soins intensifs destiné à l’hôpital régional de Tataouine.

    • Un respirateur de soins intensifs destiné à l’hôpital régional “Mohamed Taher Maamouri à Nabeul”; Ce don est le deuxième après celui accordé en mars 2020.

    Eni est présent en Tunisie depuis 1961 et opère dans le secteur Upstream (activité de prospection terrestre et maritime) du pays, avec des activités concentrées dans les zones désertiques du sud et à l’offshore de la Méditerranée, le secteur du transport du gaz, la gestion du pipeline Transmed qui relie l’Algérie à l’Italie par la Tunisie, et dans le secteur du raffinage et du marketing, selon le communiqué.

  • Covid-19 en Tunisie

    Dernière mise à jour le 23/09
    Cas confirmés Décès Cas rétablis Cas actifs
    Total 1903 53 1318 532
    Gouvernorat
    Tunis 299 10 250 39
    Ariana 154 5 109 40
    Ben Arous 153 4 113 36
    Manouba 58 5 43 10
    Nabeul 51 1 38 12
    Zaghouan 8 0 7 1
    Bizerte 40 1 35 4
    Béja 18 0 11 7
    Jendouba 16 0 10 6
    Le Kef 32 1 21 10
    Siliana 7 0 4 3
    Sousse 151 8 99 44
    Monastir 69 0 59 10
    Mahdia 44 2 35 7
    Sfax 88 5 57 26
    Kairouan 78 1 19 58
    Kasserine 53 0 34 19
    Sidi Bouzid 25 1 19 5
    Gabès 149 1 34 114
    Médenine 162 5 102 55
    Tataouine 50 1 41 8
    Gafsa 69 1 57 11
    Tozeur 13 0 9 4
    Kébili 116 1 112 3
La compagnie italienne d’hydrocarbures ENI fait don de 4 respirateurs pulmonaires à des hôpitaux tunisiens