Back to All news

La chaîne "Attessia" poursuivie en justice

Le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) a fait part de son plein soutien aux journalistes "abusivement licenciés" de la chaîne privée Attessia, annonçant l'engagement d'une action en justice contre la chaîne pour réclamer les droits de ces journalistes.

Une action en justice sera intentée pour réclamer le versement des salaires "après avoir épuisé toutes les solutions à l'amiable avec l'administration de la chaine, souligne le Syndicat.

La chaîne de télévision privée a, récemment, licencié quatre journalistes et deux techniciens, de "manière arbitraire", car ces derniers ont protesté contre le non versement de leurs salaires pendant plus de 6 mois pour certains, selon deux journalistes de la chaîne.

Le syndicat a dénoncé, mardi, dans une déclaration, "la violation continue de la loi et du code du travail par l'administration de la chaîne Attessia et son déni des droits du personnel", estimant que Omar Jnayah, PDG de la chaîne, est le premier responsable de cette situation.

Le SNJT a adressé une correspondance à la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA) au sujet de la violation d'Attessia du cahier des charges, réclamant le réexamen du dossier de la chaîne qui "comporte des violations qui entraînent le retrait de licence de diffusion".

Le 8 mai courant, les journalistes et le personnel de la chaîne télévisée avaient organisé un rassemblement de protestation, devant le siège de leur établissement. Une grève générale avec présence sur les lieux du travail a été observée le 16 mai pour réclamer le versement des salaires pendant une période allant de 3 à 6 mois.

Les derniers articles