Publié le 25 Oct 2014, à 18:21

L'ISIE dément la privation de deux candidats à l'étranger de leur droit de vote

L'Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE) a démenti les informations selon lesquelles deux candidats aux législatives du 26 octobre courant n'ont pas trouvé leurs noms sur le registre des électeurs. Il s'agit de Abderraouf El May et Wahid Ghribi.

Contrairement aux informations relayées, explique l'ISIE, Aberraouf El May est inscrit au consulat de Dubaï sous le numéro 828 et il a voté. Wahid Ghribi est inscrit au consulat de Gênes (Italie) sous le numéro 206, précise l'ISIE.

Dans un communiqué rendu public samedi, l'Instance électorale met en garde contre « une campagne qui sème le doute orchestrée par des partis en course électorale », exhortant l'opinion publique et les médias à « être vigilants à l'égard de ces informations erronées ».

L'ISIE invite les journalistes à recueillir l'information auprès de ses services en ce qui concerne le registre des électeurs.

Vendredi jour du démarrage du scrutin dans les circonscriptions à l'étranger, l'Association tunisienne pour l'intégrité et la démocratie des élections (ATIDE) ainsi que le réseau Mourakiboun ont noté que nombre de Tunisiens à l'étranger n'ont pas pu voter car ils ont découvert, sur place, que leurs noms ne figuraient pas dans le registre des électeurs alors qu'ils s'y étaient inscrits lors des élections de 2011.

A lire aussi