Publié le 07 Oct 2013, à 08:28

Jihad Nikah: Au maximum une quinzaine de Tunisiennes sont allées en Syrie, selon le MI

Le nombre de Tunisiennes enrôlées dans le "Jihad Nikah" pour assouvir en Syrie les besoins des combattants islamistes est très limité, a confié à l'AFP un haut responsable du ministère de l'Intérieur semblant minimiser les déclarations précédentes du gouvernement.

"Au maximum une quinzaine de Tunisiennes sont allées en Syrie, la majorité dans le but de soigner des combattants ou de mener des actions sociales", a expliqué ce responsable sous couvert de l'anonymat.

Mais certaines d'entre elles, une fois sur place, ont été forcées à avoir des relations sexuelles avec les combattants islamistes: "quatre d'entre elles sont revenues de Syrie, et l'une est enceinte", a-t-il expliqué.

"Elles ont été la cible d'un endoctrinement sur internet et à travers des cheikhs étrangers", selon ce responsable du ministère disant se baser sur les témoignages des Tunisiennes rentrées dans leur pays.

A lire aussi