Publié le 28 Nov 2019, à 14:42

Foot - Ligue des Champions : Le Raja jouera "à guichets fermés" contre l'Espérance

Le Raja de Casablanca jouera, samedi (20H00), “à guichets fermés” contre l’Espérance de Tunis, pour le compte de la première journée du Groupe D de la Ligue des Champions de la CAF, rapporte, jeudi, l’agence de presse marocaine (MAP) citant le porte-parole du club rajaoui, Said Wahbi.

“Les 30 mille billets mis en vente ont été écoulés dès mardi, en plus des 13 mille revenant de droit aux abonnés et d’un autre millier réservé aux supporters des visiteurs, en consécration de la politique de réciprocité”, a expliqué la même source.

Il s’est réjoui du “succès de l’opération pionnière de la vente en ligne de la totalité des billets, au grand bonheur du large public rajaoui qui, à l’instar de la direction du public, était mécontent des interminables files d’attente devant les guichets et désabusé par les pratiques du marché noir”.

Tout en assurant que la vente par Internet sera utilisée pour les prochains matches, que ce soit au niveau national, arabe ou africain, le porte-parole a enregistré avec grande satisfaction “l’élan de mobilisation sans pareil des supporters pour soutenir leur équipe dans toutes les circonstances, en particulier dans les moments difficiles”.

Au plan sportif, il a affirmé que les préparatifs des hommes de Jamal Sellami “se déroulent dans les meilleures conditions et loin de toute pression ou déconcentration”, surtout après l’exploit retentissant face au rival du Wydad en Coupe Mohammed VI des clubs arabes, lorsque les Verts, menés par 4-1, sont revenus de très loin pour inverser une situation désespérée, égaliser au bout du suspense et se qualifier aux quarts de finale (aller 1-1, retour 4-4).

“Toutes les composantes du Raja restent soudées pour signer une saison exceptionnelle et remettre le club à la place qui lui échoit aux niveaux national et continental”, a soutenu le même interlocuteur.

Cependant, Sellami, tout frais entraîneur, devra trouver des solutions aux absences de taille du roc libyen Sanad El Ouarfali et de l’attaquant congolais Malango, auteur du but miraculeux samedi dernier contre le Wydad (90+5), les deux joueurs n’étant pas qualifiés pour la Ligue des Champions.