Publié le 10 Oct 2019, à 15:32

Ennahdha a appelé Al Karama à la concertation sur la formation du prochain gouvernement, selon Makhlouf

Le porte parole de la coalition Al Karama, Seif eddine Makhlouf, a fait savoir jeudi que le mouvement Ennahdha a appelé officiellement la coalition à la concertation sur la formation du prochain gouvernement.

"La coalition Al Karama ne sera pas équation facile. Elle ne servira pas de vivier à qui que ce soit et ne sera ni dans le gouvernement ni dans l’opposition, et ce, jusqu’à la fin des concertations", a déclaré Makhlouf lors d’une conférence tenue jeudi à Tunis.

Le porte parole a fait observer que la campagne électorale de la coalition Al Karama pour les législatives a été menée principalement sur les réseaux sociaux.

Makhlouf a fait observer que les 21 sièges raflés par la coalition Al Karama ont été une surprise pour les tunisiens, tout en spécifiant que sa formation politique nourrissait des ambitions plus grande.

"Les résultats de la coalition Al Karama ont créé la stupeur au sein de la classe politique", a-t-il souligné.

Nous demanderons officiellement à la France de présenter des excuses à la Tunisie pour ses crimes durant la période coloniale et de réparer ce qui peut l’être, a-t-il encore lâché.

Le porte-parole a notamment souligné que sa coalition va travailler à séparer sécurité et politique.

Sur un autre plan, Makhlouf a critiqué ceux qui croient que la politique est » un salon réservé aux riches « . Nous sommes la plus noble expression de la jeunesse de la révolution et nous sommes contre la monopolisation des affaires politiques, a-t-il déclaré.

La coalition Al Karama s’est classée en quatrième position avec 21 sièges à l’issue des résultats préliminaires des législatives annoncés la veille par l’Instance Supérieure Indépendantes pour les Elections.