Publié le 13 May 2019, à 14:49

Caïd Essebsi : "La Tunisie n’a aucun agenda en Libye"

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a déclaré que “la Tunisie n’a aucun agenda en Libye, sauf le retour de l’entente, de la sécurité et de la stabilité” dans ce pays.

La Tunisie se tient à égale distance de toutes les parties, a-t-il précisé, lundi, lors de son entretien avec le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui. L’intérêt de la Tunisie, a-t-il poursuivi, serait que “la Libye reprenne sa place naturelle et préserve son unité”.

Le chef de l’Etat a, à cette occasion, exprimé la profonde préoccupation de la Tunisie envers la situation en Libye, appelant les Libyens à “arrêter les combats et reprendre le dialogue”. Il les a exhortés à “faire prévaloir l’intérêt suprême de leur pays et à le placer au-dessus de toute autre considération”.

Par ailleurs, Jhinaoui a présenté au chef de l’Etat le bilan de sa visite en Argentine et en Uruguay et les opportunités de promotion de la coopération avec ces deux pays, notamment dans les domaines de l’agriculture, de l’éducation et des technologies de la communication et de l’information.

Le ministre des Affaires étrangères a, aussi, informé le chef de l’Etat du calendrier des travaux du Conseil d’association Tunisie-Union européenne, prévu à Bruxelles le 17 mai 2019.