Menu

ARP : Des députés critiquent le retard accusé dans l’arrivée des vaccins contre le COVID-19

Publié le mercredi, 17 février 2021 | 6 min | Politique
  • Des membres de la commission de la santé et des affaires sociales à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) ont critiqué aujourd’hui, mercredi, le retard accusé dans l’arrivée des vaccins contre le COVID-19 en Tunisie, d’autant plus que les pays voisins ont commencé à vacciner leurs citoyens, et que près de 170 millions de personnes dans le monde ont reçu le vaccin.

    Lors d’une séance d’audition du ministre de la Santé ainsi que des représentants de la commission scientifique de lutte contre le covid19 et du comité de vaccination, les députés ont évoqué les éventuels effets secondaires de certains vaccins, s’interrogeant sur les critères que la Tunisie a adoptés dans l’acquisition de ces vaccins et du degré de leur conformité aux normes de sécurité et d’efficacité.

    Dans sa réponse aux interventions des députés, le président du comité de pilotage de la campagne nationale de vaccination contre le coronavirus et directeur de l’Institut Pasteur, Hechmi Louzir, a déclaré que la Tunisie avait adopté 3 critères dans l’examen des dossiers de vaccination , à savoir la qualité, la sécurité et l’efficacité, soulignant que le comité scientifique étudie les résultats des publications scientifiques relatives aux trois étapes des essais cliniques des différents types de vaccins ”

    C’est sur la base de ces résultats et des trois critères mentionnés, que la Tunisie accorde les licences de commercialisation sur le marché tunisien des vaccins qui se sont avérés efficaces “, a-t-il expliqué. Il a ajouté que la Tunisie demeure en contact permanent avec les parties et les structures de santé concernées par la vaccination à l’étranger afin de vérifier l’efficacité des vaccins d’un certain nombre de laboratoires.

    Louzir a estimé que l’évaluation et le contrôle des vaccins pour vérifier leur efficacité, sécurité et qualité ont, en partie, contribué au retard accusé au niveau de la livraison. De son côté, le ministre de la Santé a affirmé que depuis juillet 2020, le comité scientifique mène des négociations avec les laboratoires concernés par la fabrication des vaccins contre le -Covid 19, rappelant que la Tunisie a acquis deux millions de doses “du vaccin Pfizer” dès que son efficacité a été prouvée.

    Le premier lot de vaccins contre le coronavirus arrivera en Tunisie en mars prochain, avait annoncé Ahlem Gzara, directrice des soins de santé de base et membre de la commission de vaccination au début de cette réunion.

ARP : Des députés critiquent le retard accusé dans l’arrivée des vaccins contre le COVID-19