151337671923485
datePublié le 06 decembre 2017

Washington lance "immédiatement" les préparatifs pour déménager l'ambassade à Jérusalem

  • Le département d'Etat américain va lancer "immédiatement" les préparatifs pour déménager l'ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv à Jérusalem, tout en renforçant la sécurité pour protéger les Américains au Proche-Orient, a annoncé mercredi Rex Tillerson.

    La décision du président Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël a été prise après consultation de "nombreux amis, partenaires et alliés", a expliqué le chef de la diplomatie américaine dans un communiqué.

    "Nous pensons fermement qu'il y a une chance de paix durable", a ajouté le secrétaire d'Etat, en visite mercredi sur la base militaire américaine de Ramstein en Allemagne.

    "Le département d'Etat va immédiatement engager le processus pour mettre en oeuvre sa décision en lançant les préparatifs pour déménager l'ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv à Jérusalem", a-t-il dit.

    Cela devrait toutefois prendre plusieurs années, puisqu'il faut trouver un emplacement et construire le bâtiment, avec les implications sécuritaires que cela suppose, ont fait savoir des responsables américains.

    "En concertation avec d'autres agences fédérales, nous avons mis en oeuvre des plans de sécurité solides pour protéger les Américains dans les régions concernées", a aussi déclaré Rex Tillerson, alors que l'annonce de Donald Trump risque d'attiser la colère anti-américaine au Moyen-Orient.

    "Nous avons pris toutes les mesures appropriées bien en amont et nous sommes confiants" dans notre capacité à assurer la sécurité de nos ressortissants, a-t-il ajouté devant des journalistes.

    Un proche conseiller du secrétaire d'Etat, R.C. Hammond, a démenti des informations selon lesquelles Rex Tillerson et le ministre de la Défense Jim Mattis étaient opposés à l'annonce de Donald Trump sur Jérusalem pour des raisons de sécurité. Mais, a-t-il ajouté, le chef de la diplomatie a demandé au président, et obtenu, de disposer de suffisamment de temps en amont pour contacter les ambassades américaines à l'étranger au sujet des mesures de sécurité à prendre en cas de manifestations violentes.

    Les missions diplomatiques qui ont demandé à Washington des moyens supplémentaires pour assurer la sécurité les ont reçus, a-t-il ajouté.