Publié le 19 Mar 2019, à 16:23

Tunisie : Des caméras de surveillance seront installées dans les différents tribunaux

Une réunion s’est tenue mardi entre les ministères de la Justice et de l’Intérieur au cours de laquelle il a été décidé d’installer des caméras de surveillance dans les différents tribunaux et d’y renforcer les ressources humaines.

S’exprimant lors d’une journée d’étude à Tunis organisée à l’initiative de l’Union des Magistrats administratifs (UMA) conjointement avec l’Instance d’accès à l’information, le président de l’Union Walid Helali a fait remarquer que toutes les agressions ciblant les magistrats ne sont autres que de “vaines tentatives de faire pression sur ces dernier et d’intervenir dans le cours de la Justice”.

Dimanche dernier, les membres du Conseil national de l’Association des Magistrats Tunisiens avaient opposé, dans une motion publiée à l’issue d’une réunion tenue au Kef, un refus absolu à toutes les formes de pression et de menaces exercées sur eux. Ils ont insisté sur la protection de leur intégrité physique et la garantie du bon déroulement des audiences, mettant en avant l’indépendance du pouvoir judiciaire et de la décision de Justice.

A noter dans le même ordre d’idées qu’une délégation du bureau exécutif de l’Association des Magistrats Tunisiens (AMT) a été reçue lundi par le président de la République Béji Caid Essebsi au Palais de Carthage.

Anas Hamadi, président de l’AMT a déclaré, à l’issue de l’entretien, que la rencontre avec le président de la République s’est, notamment, focalisée sur la nécessité de prendre toutes les mesures possibles et de fournir les moyens propres à consolider l’indépendance de l’institution judiciaire, à garantir aux juges des conditions de travail meilleures et à les protéger des menaces dont ils sont la cible.