Publié le 12 Nov 2018, à 17:18

Sliti confirme la mise sous scellés de documents du ministère de l’Intérieur par le juge d’instruction du 12ème bureau

Le porte-parole du pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme Sofiene Sliti a confirmé, ce lundi, la mise sous scellés par le juge d’instruction en charge du dossier de l’assassinat de Mohamed Brahmi, de documents au siège du ministère de l’Intérieur.

L’intervention du juge s’est faite sur la base du rapport présenté lundi lors d’une conférence de presse tenue par le Collectif de défense des martyrs Chokri Belaid et Mohamed Brahmi, lequel a révélé le lien entre ses documents et l’assassinat de Mohamed Brahmi.

Dans une déclaration faite à l’agence TAP lundi, Sliti a précisé que le juge d’instruction de 1ere instance en charge de l’affaire, s’est déplacé vendredi dernier accompagné de son secrétaire et d’un représentant du parquet de justice, au ministère de l’Intérieur pour inspecter un bureau contenant plusieurs sacs de documents et des cartons.

Sliti a assuré que le juge d’instruction a mis sous scellés les documents tout en prenant les précautions nécessaires pour interdire l’accès au bureau en question.

Sliti a expliqué que l’intervention du juge d’instruction s’est faite de manière transparente et en coordination avec le ministère de l’Intérieur en présence de cadres sécuritaires.

« L’objectif de cette procédure n’est pas de désavouer le ministère de l’Intérieur ou de lui porter préjudice » a-t-il ajouté, tenant, notamment à préciser que le juge d’instruction a trouvé les documents sécurisés, ainsi que des caméras de surveillance braquées sur la porte du bureau.

Sliti a fait savoir que la justice donnera des détails de l’affaire sur la base des résultats de l’examen des documents par le juge d’instruction.

Les précisions de Sofien Sliti interviennent sur fond de la décision plus tôt dans la journée du Collectif de défense des martyrs Chokri Belaid et Mohamed Brahmi de porter plainte contre le ministre de l’Intérieur Hichem Fourati concernant l’affaire du martyr Mohamed Brahmi.