150869336121560
datePublié le 12 avril 2017

Slim Riahi entendu par un juge d’instruction dans le cadre d’une affaire de blanchiment d’argent

  • Le président de l’Union patriotique libre (UPL) Slim Riahi a été entendu mardi, par le juge d’instruction près le pôle judicaire financier dans le cadre d’une affaire de blanchiment d’argent qui remonte à 2012.

    Dans une déclaration aux médias, Riahi a accusé le mouvement Ennahdha et le parti du Congrès pour la république (CPR) qui étaient au pouvoir à l’époque de se tenir derrière cette affaire.

    ” Il s’agit d’un complot politique qui nous rappelle les méthodes brutales du passé “, a-t-il dit.

    Le président de l’UPL a affirmé avoir présenté au juge d’instruction tous les documents relatifs aux transferts d’argent effectués vers la Tunisie. Des transferts estimés à 450 millions de dinars, a-t-il noté.

    Par ailleurs, Riahi a nié toute implication de parties libyennes dans le cadre de l’affaire engagée à son encontre.