Publié le 07 Aug 2018, à 13:09

Sit-in de retraités affiliés à l’UTT devant le siège du gouvernorat de Tunis

Un groupe de retraités affiliés à l’Union des Travailleurs de Tunisie (UTT) ont observé, mardi matin, un sit-in devant le siège du gouvernorat de Tunis pour revendiquer leur droit aux augmentations des pensions.

Dans une déclaration à l’agence TAP, Rached Nammouchi, secrétaire général adjoint à l’UTT chargé du règlement intérieur a indiqué que les augmentations des pensions sont un droit pour tous les retraités qui ont travaillé pendant des années et contribué à l’édification du pays.

” Il existe aujourd’hui des retraités qui vivent avec 400 dinars alors qu’ils ont des factures à payer et des médicaments à acheter “, a-t-il ajouté soulignant que les 305 mille retraités doivent jouir pleinement de leurs droits notamment dans une conjoncture économique délicate.

Nammouchi a appelé le gouvernement à mettre en œuvre, dans les plus brefs délais, les décrets d’application relatifs aux augmentations des pensions des retraités dans la fonction publique et le secteur privé signés lundi dernier.

Pour sa part, Chedly Jendoubi, secrétaire général de l’UTT Tunis a indiqué que les augmentations doivent être versées avant la fête de Aïd El Idha (fête du sacrifice) pour permettre aux retraités de fêter cet évènement dans de bonnes conditions.

” Si les augmentations ne sont pas versées, nous continuerons à militer pour défendre les droits des retraités par tous les moyens (sit-in ouvert et grève de faim sauvage s’il le faut) “, a-t-il menacé.

Jendoubi a estimé qu’il est inadmissible que le retraité qui a servi son pays pendant des années ne puisse pas jouir de ses droits.

” Dans les pays développés, la vie commence à la retraite, mais en Tunisie, un pays qui a fait une révolution pour la dignité et les droits humains, le retraité doit chercher un emploi pour pouvoir subvenir à ses besoins “, a-t-il déploré.

Selon le responsable syndical, le déficit des caisses sociales est dû essentiellement à la corruption et les retraités n’ont pas à payer la facture au contraire le gouvernement doit leur garantir de bonnes conditions de vie.

A noter que le ministre des Affaires Sociales, Mohamed Trabelsi avait indiqué que les décrets d’application relatifs aux augmentations des pensions des retraités dans la fonction publique et le secteur privé ont été signés lundi dernier.

Trabelsi avait précisé que le gouvernement œuvre à verser ces augmentations avant la fête du sacrifice (Aïd El Idha) signalant que cette majoration sera financée par une subvention budgétaire exceptionnelle.