Publié le 08 Dec 2019, à 19:47

PLF 2020 : Les députés critiquent l’absence de dispositions favorisant la relance des projets bloqués

La majorité des députés présents, lors de la plénière tenue dimanche après midi, au palais de Bardo, et consacrée au projet de Loi de Finances 2020, ont considéré que ce projet ne comporte pas de dispositions concrètes pour booster le développement, favoriser la création d’emploi et relancer les projets bloqués dans les différentes régions.

Certains députés se sont interrogés sur les raisons derrière le blocage du projet de pont de Djerba reliant El Jorf et Ajim, bloqué depuis Mai 2019, estimant que ce projet une fois finalisé permettra de tripler le niveau d’investissement sur l’île et les régions avoisinantes.

Les députés ont également, appelé à trouver des solutions permettant de mettre en œuvre la zone logistique de Zarzis (extension de 1000 hectares du port de Zarzis), et de réaliser la zone logistique de Ben Guerdane.

Les députés ont critiqué la marginalisation des régions intérieures dépourvues des services nécessaires tels que les hôpitaux, appelant à examiner le dossier de l’hôpital universitaire de Béja et à réaliser le projet de construction d'une ville thermale à la délégation de Hamma à Gabès et celui de l’hôpital régional de Medjez el-Bab (Béja).

Les députés ont, par ailleurs, dénoncé l’absence, dans le PLF 2020, de dispositions relatives à la réalisation des projets de construction de l’hôpital universitaire de Medjez el-Bab et de l’hôpital régional de Makther bloqués depuis 2012.

Les députés ont aussi évoqué le blocage du projet de création d’une zone logistique Medjez el-Bab- Goubellat ( Béjà), malgré l’aval du ministère du transport ainsi que l’arrêt de l'étude relative au pôle de compétitivité Jinene Medjerda à Oued Zarga ( Béjà).

Ils ont estimé que le PLF 2020 n’apporte pas de solutions au problème des plans de développement, dont les taux de réalisation ne dépassent pas les 45%. Ce projet ne comporte pas non plus de propositions pour la régularisation des situations professionnelles ou pour l’ouverture des recrutements en 2020.

Certains députés ont, par ailleurs, exprimé leur étonnement quant à l’absence, lors de cette plénière, du Chef du Gouvernement chargé de la gestion des affaires courantes, Youssef Chahed qui effectue dimanche une visite de travail au gouvernorat de Médenine, estimant « qu’il cherche ainsi à éviter de répondre à leurs interrogations ».

La session plénière consacrée à l'examen de la loi de finances de 2020 a démarré après un retard de 40 min causé par les députés du Parti Démocratique Libre (PDL) qui ont investi, dimanche matin, les sièges consacrés au président du parlement et à ses deux vice- présidents ainsi que l'endroit réservé au chef du gouvernement pour présenter sa déclaration sur le budget de l’Etat pour l'exercice 2020.