Publié le 13 Mar 2019, à 15:38

Ouverture de 15 enquêtes dans l’affaire de la Rabta

Le membre du comité de défense des familles des nourrissons décédés au centre de néonatologie et de maternité du CHU la Rabta, Kamel Ben Messaoud a annoncé l’ouverture de 15 enquêtes au 10ème bureau près le Tribunal de première instance de Tunis.

Kamel Ben Messaoud a indiqué que le nombre réel des victimes est de 15, précisant que le juge d’instruction a ordonné une commission rogatoire afin de mener les enquêtes nécessaires pour dévoiler la vérité et les responsables.

Selon lui, l’article 215 du code pénal punit quiconque, sans intention de donner la mort, administre volontairement à une personne des substances ou se livre sur elle à des pratiques ou manœuvres qui déterminent une maladie ou une incapacité de travail, d’une peine de prison allant jusqu’à emprisonnement à perpétuité.

Le membre de la commission chargée d’enquêter dans cette affaire, Naoufel Somrani a, pour sa part, formellement démenti le chiffre de 15 nourrissons décédés avancé par Ben Messaoud.

Le dernier bilan actualisé des nourrissons décédés au centre de maternité et de néonatologie de la Rabta fait état de 12 morts selon un communiqué publié, lundi, par le ministère de la santé.