Publié le 12 Feb 2018, à 19:41

Opérations illégales de change de devises: la BCT affirme avoir pris l'initiative de saisir la justice

La Banque Centrale de Tunisie informe, lundi dans un communiqué "qu’ayant eu connaissance au courant du mois de janvier 2018, de certaines opérations illégales initiées par deux de ses agents, elle a saisi immédiatement, les autorités judiciaires compétentes de l’affaire, en lui communiquant tous les éléments à sa disposition pour leur permettre d’engager les procédures légales appropriées"

Réagissant aux informations relayées à la fin de la semaine dernière au sujet d’opérations illégales de change de devises à la BCT, l'institut d'émission tient à préciser que "la saisine des autorités judiciaires de cette affaire a été effectuée de sa propre initiative et de manière spontanée, forte de son engagement continu en tant qu’établissement national et de l’engagement de l’ensemble de ses cadres pour la défense de l’intérêt général et le respect de la loi et pour se conformer à toutes les obligations permettant la lutte contre toutes formes de crimes".

A rappeler que le porte-parole du Tribunal de première instance de Tunis, Sofiène Selliti, avait affirmé, le 10 février courant, dans une déclaration à l’agence TAP, que le juge d'instruction du Pôle judiciaire, économique et financier a émis deux mandats de dépôt à l’encontre de deux fonctionnaires de la BCT et a maintenu trois autres fonctionnaires en liberté, pour participation à une entente pour corruption et malversation, abus d’autorité pour l’obtention d’avantages et aussi, de crimes de blanchiment d’argent.

Selliti a également, indiqué qu’un autre suspect dans cette affaire, n’appartenant pas à la Banque centrale, est toujours recherché, ajoutant que cette affaire a été transférée au Ministère Public et que les enquêtes sont en cours pour élucider l’affaire.