Publié le 04 Jan 2019, à 20:37

Opération de Jelma : Trois individus placés en garde à vue

Le ministère public près le Pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme a ordonné de placer en garde à vue trois individus suspectés d’être liés à la Katiba al-Tawhid wal-Jihad dont certains membres ont été éliminés lors d’une opération anticipative menée, jeudi, à l’aube, à Jelma (gouvernorat de Sidi Bouzid), a déclaré Sofien Selliti, porte-parole du Pôle judiciaire.

Il a expliqué dans une déclaration, vendredi, à l’agence TAP, que ces individus sont suspectés d’avoir fourni un appui logistique et matériel à cette cellule qui projetait d’organiser des opérations terroristes la semaine prochaine contre des institutions vitales du pays.

Une opération sécuritaire anticipative a été menée jeudi à l’aube dans la délégation de Jelma au gouvernorat de Sidi Bouzid. Lors d’une descente sécuritaire dans le quartier nord de la localité de Jelma, deux terroristes se sont fait explosés. Il s’agit selon un communiqué du ministère de l’Intérieur de Ezzeddine Ben Lazhar Ben Sassi Aloui et de Ghali Ben Habib Ben Mohamed Esghaïer.

Armés de ceintures explosives, les deux terroristes les ont activées une fois les forces de l’ordre arrivées, a indiqué le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Sofiène Zaâg.

Classés ” très dangereux “, ces deux terroristes, originaires de Sidi Bouzid, font l’objet d’un avis de recherche et d’un appel à témoin, rappelle-t-on dans le communiqué.

Dissidents de l’organisation Jund al-Khilafa, les deux terroristes appartiennent à la Katiba al-Tawhid wal-Jihad dont la plupart des éléments avaient été neutralisés lors d’une descente opérée, le 5 décembre 2018, dans une maison louée dans la localité de Lassouda du gouvernorat de Sidi Bouzid.

L’opération de Lassouda avait permis de découvrir un entrepôt pour la fabrication d’explosifs. Les éléments neutralisés planifiaient des attentats terroristes spectaculaires et l’attaque de patrouilles sécuritaires et de postes de police, rappelle-t-on dans le même communiqué.
Selon un communiqué précédent, une arme à feu de type ” Steyr “, des munitions, cinq engins explosifs prêts à être déclenchés à distance, trois fusils de chasse de calibre 12mm, six téléphones mobiles, des jumelles, un électromètre, un grand couteau et une somme d’argent ont été saisis lors de cette opération.

Menée sur la base de renseignements obtenus par les autorités sécuritaires, l’opération de Jelma a été menée en coordination avec le ministère public qui a confié l’affaire à l’unité nationale de recherches en crimes terroristes à la direction générale de la sureté nationale d’El Gorjani.