Publié le 15 Feb 2019, à 09:42

Nidaa Tounes : Gel de l’adhésion et des activités de Ridha Belhaj

Le Comité politique du Parti de Nidaa Tounes a annoncé le gel de l’adhésion et des activités de Ridha Belhadj au sein des structures du parti et de soumettre son dossier au conseil de discipline.

“La décision de gel de l’adhésion de Belhaj intervient après que (le parti) ait eu connaissance d’éléments de preuve sans équivoque sur les violations commises par la personne concernée à l’encontre du parti, ses structures et ses dirigeants”, a indiqué le Comité politique de Nidaa Tounes dans une déclaration rendue publique jeudi, sans autres précisions.

Le 22 septembre, Nidaa Tounes avait annoncé la nomination de Redha Belhadj, coordinateur général de l’instance politique après avoir réintégré le parti, rappelle-t-on.

L’organe politique a mis en garde dans sa déclaration les structures de Nidaa Tounes, ses bases et ses militants contre “l’illégalité et illégitimité des réunions parallèles qui ont eu lieu et seront organisées au nom du prétendu ancien bureau exécutif”, à l’initiative de certaines personnes ayant un agenda propre”.

Il a également décidé de créer un groupe de réflexion commun entre l’instance politique et un certain nombre de membres de l’ex-bureau exécutif “afin d’approfondir la réflexion sur les mécanismes de réintégration des membres et des activistes du parti en vue de consolider davantage les rangs des partisans et de renforcer le leadership et le rayonnement du parti”.

L’organe politique a renouvelé son souci de fournir les moyens nécessaires au succès du Comité national pour la préparation du congrès dans les meilleures conditions, en mettant en garde contre “la tentative de démantèlement et de perturbation des relations avec les membres du Comité, ce qui a provoqué le regret et le dégoût plusieurs membres du Comité”.

Il a souligné que les portes du parti “étaient ouvertes à toutes les compétences et à toutes les énergies désireuses de rejoindre ses rangs afin de contribuer efficacement au renforcement de la construction du projet national garantissant la sécurité et la stabilité du pays et permettant un développement global et équitable entre les groupes et régions”.

Le comité d’organisation du congrès de Nidaa Tounes avait adressé une lettre au président fondateur du parti et au président de la république, Béji Caid Essebsi, où il mettait en garde contre des dérives susceptibles d’empêcher la tenue du “congrès électoral démocratique”. Il avait fait état de “l’absence d’une volonté ” de l’actuelle direction d’organiser le premier congrès électif du parti et exprimé son refus de le vider de ses pouvoirs et de le transformer en un comité technique.

Pour sa part, le bureau exécutif du parti a appelé dans une déclaration à constituer un nouveau comité directeur chargé de prendre les positions politiques au nom du parti jusqu’à la tenue du prochain congrès, affirmant que sa composition doit être partagée et équilibrée entre les instances constitutive et politique et le bureau exécutif. Il a invité également le président fondateur du mouvement à choisir un président au nouveau comité directeur et a réaffirmé son soutien au comité chargé de préparer le congrès.