150075844120736
datePublié le 11 janvier 2017

Mokhtar Trifi: l’impunité dans les affaires de torture règne toujours en Tunisie

  • « Sur des milliers de plaintes pour torture, la magistrature tunisienne ne s’est prononcée que dans une seule affaire », a regretté, mercredi, le vice-président de l’Organisation Mondiale Contre la Torture (OMCT), Mokhtar Trifi.

    « Les tortionnaires inculpés dans cette affaire ont été condamnés à 2 mois de prison ferme », a-t-il indiqué lors d’une conférence de presse donnée, ce matin, à Tunis pour présenter le rapport annuel 2016 du programme « SANAD » pour l’assistance juridique et sociale aux victimes de la torture et du mauvais traitement.

    « Malgré les réformes apportées au code pénal, l’impunité dans les affaires de torture règne toujours en Tunisie », a-t-il reproché.

    Selon lui, l’instauration d’un mécanisme national de lutte contre la torture n’était pas suffisant pour mettre fin à la torture dans les centres de détention.

    « La lenteur des procédures de traitement des dossiers de torture et des réformes législatives sont à l’origine du développement des pratiques de torture dans les centres de détention », a-t-il argué.