150333030822473
datePublié le 07 aout 2017

Mohamed Ben Salem : Rached Ghannouchi n’aurait pas dû évoquer la question de l’avenir politique de Youssef Chahed

  • « Le président du Mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi n’aurait pas dû évoquer la question de l’avenir politique du chef du gouvernement, Youssef Chahed », a estimé dimanche Mohamed Ben Salem, membre du Conseil de la Choura du Mouvement.

    Sur le plateau de la chaîne de télévision privée « Nessma », le président du Mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi a appelé, mardi dernier, « Le gouvernement d’union nationale (GUN) à se concentrer sur les défis économiques de la Tunisie et les élections municipales au lieu de se focaliser sur l’avenir politique d’un ministre ou d’un chef du gouvernement ».

    Selon Mohamed Ben Salem, « les positions au sujet des propos tenus par le président du Mouvement, Rached Ghannouchi sont divergentes au sein du Conseil de la Chour a».

    Contacté par l’agence TAP, Ben Salem a expliqué que les propos tenus par Ghannouchi risquent d’être compris comme une partie prise au directeur exécutif du parti Nidaa Tounes, Hafedh Caïd Essebsi qui, a-t-il noté, « est en conflit avec le chef du gouvernement, Youssef Chahed ».

    Dans une déclaration de presse dimanche, au terme des travaux du Conseil de la Choura (5et 6 août), le président du Conseil de la Choura, Abdelkarim Harouni a affirmé que les déclarations du président d'Ennahdha, Rached Ghannouchi, représentent la position officielle du parti.

    Il a également, souligné que le mouvement soutient le gouvernement d'union nationale et ses priorités économiques et sociales fixées dans le Document de Carthage.