Publié le 08 Aug 2019, à 09:44

L'université frano-tunisienne pour l'Afrique et la méditérannée accueillera 150 étudiants en Master à partir d'octobre 2019

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Slim Khalbous, a annoncé, lors d’une conférence de presse, tenue mercredi 7 août au siège du ministère, que l’Université franco-tunisienne pour l’Afrique et la Méditerranée (UFTAM) accueillera, à partir de la prochaine rentrée universitaire, entre 150 et 200 étudiants en master.

Il a souligné que cette université, qui a été créée dans le cadre de la mise en œuvre d’un projet de coopération entre la Tunisie et la France, accueillera cette année des étudiants du cycle de master (2019/2020). Quant au cycle de Licence, il sera introduit dans les programmes de l’enseignement de l’UFTAM à partir de l’année universitaire 2020/2021.

“L’informatique, l’énergie, la communication, l’environnement, les sciences économiques et la gestion des projets font partie des filières de cet établissement universitaire, a précisé Khalbous, soulignant que l’UFTAM procédera à la sélection des étudiants parmi les plus brillants.

Le ministre a également affirmé que cette nouvelle université contribuera à un changement qualitatif de l’enseignement supérieur en Tunisie, étant donné que ses diplômes seront reconnus à l’échelle européenne et internationale.

Ce projet vise à polariser les étudiants provenant de pays africains (75% des étudiants étrangers en Tunisie) tout en assurant un nombre important de places pour les étudiants tunisiens et français.

Khalbous a aussi souligné que ce projet sera piloté par un groupe tunisien représenté par les universités de Carthage, Tunis El Manar et Tunis, et un groupe français représenté par l’université Paris-Sorbonne, l’université de Marseille, l’université de Nice et l’université de Paris Saclay.

Khalbous a émis le souhait que ce projet “structurel” soit classé dans les 10 prochaines années parmi les meilleurs sur le continent africain, ajoutant que des bourses seront attribuées aux lauréats de l’UFTAM pour poursuivre leurs études.

Pour sa part, le président de l’université de Tunis, Habib Sidhom, a déclaré que les frais d’inscription à l’UFTAM ont été fixés à 9 000 dinars pour les étudiants tunisiens et étrangers, indiquant que dans les prochaines années cette université pourrait être privatisée mais en gardant les deux partenaires tunisiens et français en raison de leurs contributions stratégiques à l’UFTAM.

Il prévoit environ 600 étudiants pour l’année universitaire 2020/2021 en licence et en master.