Publié le 11 Sep 2018, à 19:47

Le Syndicat de base du personnel de la présidence de la République dément tout lien avec le principal suspect dans l’affaire de drogue

Le Syndicat de base du personnel de la présidence de la République a démenti, mardi, tout lien avec le principal suspect dans la l’affaire de drogue.

Selon Me Leila Haddad, citée par des médias, une quantité de drogue a été saisie dans la voiture et le domicile d’un cadre de la présidence de la République.

« Cette affaire a été saisie par les autorités compétentes qui dévoilera toutes ses circonstances », a indiqué le syndicat dans un communiqué, précisant que le suspect n’appartient pas à l’institution de la présidence de la République.

« Le soupçonné est un chauffeur sous contrat (fraîchement recruté) auprès d’une institution administrativement et financièrement autonome », a encore souligné le Syndicat.

D’après la même source, l’individu en question n’a pas été soumis au processus de recrutement comme c’est le cas pour tout le personnel de l’institution.

Par ailleurs, les agents et cadres de la présidence de la République ont dénoncé l’implication de leur institution dans un « règlement de comptes politique ».