Publié le 08 Aug 2018, à 16:23

Le personnel de Hannibal TV appelle la HAICA à intervenir d’urgence

Les journalistes et agents de la chaîne privée Hannibal TV ont appelé, mercredi, lors d’un rassemblement organisé devant le siège de l’établissement, la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA), à intervenir d’urgence et à leur fournir le nom du propriétaire de la chaîne afin de négocier avec lui leurs droits matériels.

Le secrétaire général du syndicat de base de Hannibal TV, Ali Achour, a déclaré à l’agence TAP que les nombreux responsables de l’établissement, Tunisiens ou Turques détenant 49% des actions se dérobent de leurs responsabilités, ce qui a “rendu difficile pour le personnel de l’établissement d’engager des négociations avec quiconque, vu qu’il est impossible de communiquer avec le directeur général Zouhaier Gambri”.

Achour a, par ailleurs, fait état d’un climat de tension au sein de l’établissement, particulièrement après avoir notifié, mardi, à une trentaine d’agents qu’ils seront licenciés après l’obtention d’une partie de leurs émoluments.

“Une mesure qui sera prise par la chaîne dans le cadre de négociations en dehors de tout cadre juridique”, a-t-il regretté.

Pour le secrétaire général du syndicat, Hannibal TV s’emploie par tous les moyens à dissuader journalistes et agents de poursuivre leur mouvement et de réclamer leurs droits notamment auprès de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS).

Plus de 152 employés (journalistes, techniciens et agents) n’ont pas reçu leurs salaires depuis juin dernier, souligne-t-on de même source.