Publié le 12 Dec 2018, à 18:57

Le ministre du Commerce explique les raisons du report de l'application d'un impôt de 35% sur les grandes surfaces commerciales

“Le report de l’augmentation de l’impôt de 35% appliqué sur les grandes surfaces commerciales à partir de l’année 2020, vise a éviter toute augmentation des prix des produits de consommation durant la prochaine période et par conséquent préserver le pouvoir d’achat du citoyen”, a argumenté, mercredi, le ministre du Commerce Omar Béhi dans une déclaration à l’agence TAP.

D’après lui, cette décision s’inscrit dans le cadre des efforts de limiter l’amplification de l’inflation qui devrait se stabiliser à 7,4% jusqu’à la fin de l’année, contrairement à ce qui ressort du dernier rapport du Fonds Monétaire International (FMI) dans lequel il a fixé le taux d’inflation en Tunisie à 8,1% à la fin de l’année 2018.

Le ministre a estimé que l’article institué dans la loi de finances pour l’année 2019, concerne seulement le report de l’application de l’impôt de 35% sur les grandes surfaces et non la diminution de ce taux, comme il est véhiculé.

Cet article qui compte parmi les articles additionnels dans la loi des finances, stipule le report de l’application de l’impôt de 35% sur les grandes surfaces commerciales à partir du 1er janvier 2020, au lieu du mois de janvier 2019. Cet article qui stipulait avant son amendement de faire bénéficier les grandes surfaces commerciales et les sociétés de franchise de ce report a été contesté par les députés de l’opposition qui ont considéré que ce dernier sert les intérêts de certains lobbies.

Ces contestations se sont également manifestées parmi les députés du mouvement Ennahdha après le vote de ce même article.