Publié le 04 Dec 2018, à 17:14

Le ministre de la Défense pose la première pierre de la base aérienne de Remeda

Destinée à l’exploitation militaire et civile, une base aérienne sera prochainement créée dans la délégation de Remada du gouvernorat de Tataouine.

Lors d’une visite au premier groupement territorial saharien à Remada, le ministre de la défense, Abdelkrim Zbidi, a déposé mardi la première pierre de cette base qui sera construite à proximité de la piste d’atterrissage militaire aménagée dans la région.

” Cette base va permettre de déployer des unités aériennes permanentes dans le sud tunisien, de manière à accroître les capacités opérationnelles de l’armée dans les profondeurs du désert tunisien et d’améliorer la rapidité des missions d’intervention en matière de lutte contre le terrorisme, la contrebande et le crime organisé, de recherche et de sauvetage “, a souligné Zbidi dans une allocution adressée aux militaires.

Cette nouvelle base aérienne, a-t-il ajouté, va permettre également de désenclaver les zones sahariennes, à la faveur de leur exploitation par l’aviation civile comme c’est le cas pour les aéroports de Gabès, Sfax, Gafsa.

Elle va également permettre de dynamiser la vie socio-économique dans la région, à travers la promotion des activités touristiques, culturelles, agricoles et du transport dans le cadre de projets structurés destinés à valoriser et à promouvoir le triangle saharien, a-t-il poursuivi.

D’après Zbidi, la base aérienne de Remada sera talonnée par une série de projets importants visant à créer des postes d’emploi et à améliorer les conditions de vie des habitants de la zone de Borj El khadra, de manière à les maintenir dans la région.

Par ailleurs, le ministre de la Défense nationale s’est félicité des premiers résultats du système de surveillance électronique mobile des frontières qui est entré en exploitation en avril dernier.

” Les résultats de ce système étaient très positifs “, a-t-il dit, faisant remarquer que la première partie du système de surveillance électronique fixe des frontières devrait entrer en service dans les prochains jours.