Publié le 15 Apr 2019, à 16:28

Le ministère de l’enseignement supérieur dément l'octroi d'une autorisation pour l'ouverture d'une faculté privée de médecine dentaire

Le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a réaffirmé, lundi, que ses services n’ont délivré aucune autorisation pour l’ouverture d’une faculté de médecine dentaire, soulignant avoir refusé toutes les demandes relatives à cette question.

Le ministère n’envisage pas d’autoriser la création de facultés de médecine ou de médecine dentaire privées, affirme un communiqué publié, lundi pour démentir les informations qui ont circulé à ce sujet.

Le conseiller auprès du ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Driss Sayah avait déclaré le 5 avril courant à la TAP qu’une telle mesure n’est pas envisageable, affirmant que cette question ne fait même pas l’objet de débat au sein du ministère.

Des groupes d’étudiants en médecine et en médecine dentaire avaient fait part, sur les réseaux sociaux (facebook), de leur refus de l’ouverture de facultés privées de médecine en Tunisie, estimant qu’une telle décision est de nature à compromettre la qualité de la formation en médecine et à nuire à l’égalité des chances entre les étudiants.

Le Syndicat Tunisien des Médecins Dentistes de Libre Pratique avait déclaré détenir des informations sur l’octroi d’une autorisation pour l’ouverture d’une faculté privée de médecine dentaire, exprimant le refus de cette initiative visant la privatisation du secteur et appelant l’autorité de tutelle à revenir immédiatement sur cette décision.