Publié le 08 Mar 2019, à 10:37

Le département des investigations de la douane annonce le démantèlement d'un réseau de contrebande de devises à l'étranger

L’administration des investigations de la douane a réussi jeudi à démanteler un réseau impliqué dans la contrebande de montants en devises d’une valeur d’environ 200 millions de dinars.

Selon un communiqué de la Direction générale de la douane, ces montants ont été transférés via une succursale bancaire dans la région d’El Djem sur des comptes bancaires en Chine, à Dubaï et en Turquie.

Les recherches ont révélé que le principal suspect était un revendeur qui avait délibérément utilisé des autorisations falsifiées pour des transactions fictives et avait remis à la banque des copies des factures et des reçus falsifiés de produits jamais achetés ni livrés. La banque a procédé sur la base de ces documents aux transferts des devises sans vérifier ces documents, ni se référer au système informatique des transactions commerciales “TTN” approuvé à cet effet.

Selon le communiqué, le département des investigations a demandé au suspect de se rendre à son siège afin de mener à son terme l’enquête, mais il a pris la fuite. Après une perquisition de son domicile, des documents ont été trouvés confirmant des opérations suspectes et la preuve de la participation de nombreuses autres parties à la contrebande de marchandises (légumes et fruits secs) dont la valeur dépasse les 5 milliards.

Parallèlement, la banque ayant procédé aux opérations de transfert d’argent a été contrôlée et des documents saisies, alors que quatre cadres bancaires soupçonnés d’implication dans le trafic de devises ont été placés en garde à vue, indique-t-on de même source.

La direction des investigations de la douane poursuit ses enquêtes en coordination avec le ministère public afin démasquer le reste des membres du réseau et leurs opérations financières suspectes, ajoute le communiqué.