150856078621567
datePublié le 12 avril 2017

Le décret n°345 ne concerne pas les actuels étudiants et anciens diplômés des facultés de droit

  • Les étudiants inscrits actuellement dans les facultés de droit et les diplômés de ces facultés titulaires d’une licence ou d’une maîtrise en droit ne sont pas concernés par le décret gouvernemental n°345 de 2017 qui limite l’accès à l’Institut supérieur de magistrature aux détenteurs d’un mastère en droit ou en sciences juridiques, même en cas de redoublement.

    Dans une déclaration à l’agence TAP, le ministre de la justice Ghazi Jribi a précisé que cette condition sera imposée, à partir de l’année universitaire 2017/2018, à tous les étudiants qui vont s’inscrire pour la première fois en première année de droit.

    Il a ajouté qu’une commission mixte composée de représentants des ministères de la Justice, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique est chargée de réviser la formation universitaire en droit et le système LMD.

    Jribi a, par ailleurs, fait savoir que le nombre des attachés judicaires qui seront recrutés au titre de l’année 2017/2018 est passé à 500 attachés, ajoutant que toutes les mesures seront prises afin de garantir la transparence et l’égalité des chances.

    Les étudiants des facultés de droit avaient organisé, hier mardi, un mouvement de protestation à la place du gouvernement à la Kasbah pou exiger le retrait du décret gouvernemental n°345.