Publié le 14 Mar 2019, à 18:53

Invasion d’insectes dans le sud Tunisiens : les précisions du ministère de l’Agriculture

Les essaims d’insectes observés dans la zone d’Oum Chariket à la frontière tuniso-libyenne, dans la délégation de Ben Guerdane (Sud de la Tunisie) sont, en effet, des libellules prises pour des criquets pèlerins, a précisé, jeudi, le ministère de l’Agriculture, dans un communiqué.

Cette précision intervient après la propagation d’informations faisant état d’une invasion de criquets pèlerins dans la zone précitée.

Une équipe du Commissariat régional au développement agricole à Médenine, accompagnée de spécialistes dans la protection des végétaux de la direction générale de la santé végétale et du contrôle des intrants agricoles, se sont déplacés ce jeudi, sur les lieux et ont constaté que ces insectes ne sont autres que des libellules.

Les libellules sont des insectes aux corps allongés et à quatre ailes transparentes à nervures. Elles vivent près des points d’eau et rassemblent aux criquets, “mais elles ne présentent aucun danger pour les cultures. Au contraire, leur présence est un bon indice pour l’environnement”, précise le département de l’Agriculture.

Des contacts ont été établis, mercredi et jeudi (13 et 14 mars 2019), avec les services compétents libyens pour s’informer de la situation et d’un éventuel mouvement de criquets pèlerins. “Ceux-ci ont assuré qu’aucune présence de criquets n’est constatée en Libye”.

Le ministère de l’Agriculture a tenu à préciser que les services spécialisés assurent le suivi du criquet pèlerin en Tunisie, en Afrique du Nord, à l’Afrique de l’Ouest et aussi en Afrique subsaharienne d’une manière continue.