Publié le 18 Feb 2019, à 14:45

IJABA appelle le chef du gouvernement à examiner les revendications des enseignants universitaires ()

L’union des enseignants universitaires et chercheurs tunisiens (IJABA), a appelé le chef du gouvernement à accorder un entretien à une délégation d’enseignants universitaires représentant IJABA, et ce après le sit-in prévu par l’Union mercredi, 20 février, à la place de Kasbah.

IJABA proteste notamment contre l’absence du principe de respect d’équivalence des diplômes de l’enseignant universitaire chercheur et le salaire accordé, en plus de l’absence de concours de recrutement de docteur au chômage, dont le nombre dépasse 5 mille, et ce depuis plus de 3 ans, indique un communiqué rendu public lundi par l’Union.

Le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, a adopté une politique de marginalisation face aux mouvements menés par les enseignants universitaires aussi bien lors des interventions dans les médias ou les séances d’audience au parlement, a estimé la même source.

Le ministre a fait preuve d’un échec dans la résolution de la crise des enseignants universitaires l’année dernière, selon IJABA.

Un climat de tension sans précédent règne au sein de l’université tunisienne à cause des conditions difficiles de travail et des problèmes qui ne font que s’accumuler depuis des années, a signalé IJABA, rappelant à ce propos la grève administrative observée par plus de 73 établissements universitaires.