Publié le 13 Mar 2018, à 18:04

Cour constitutionnelle : Aucun candidat n’a obtenu le nombre de voix requis

Aucun des huit candidats à la Cour constitutionnelle n’a obtenu le nombre des voix requis (145 voix) pour décrocher un siège au sein de cette instance juridictionnelle, selon les résultats du premier tour de vote organisé mardi en plénière de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP).

Les huit candidats en lice sont :
– Ayachi Hammami (spécialiste en Droit) (candidat de l’Union patriotique libre, du Front populaire et du Bloc démocrate),
– Raoudha Ouersghini (spécialiste en Droit) (candidate de Nidaa Tounes),
– Sanaa Ben Achour (spécialiste en Droit) (candidate de Machrou Tounes, al-Watania et du Front populaire),
– Slim Laghmani (spécialiste en Droit) (candidat d’al-Watania, de Nidaa Tounes, et de Machrou Tounes),
– Zouheir Ben Tanfous (spécialiste en Droit) (candidat de Machrou tounes),
– Najoua Mallouli (spécialiste en Droit) (candidate de Nidaa Tounes),
– Abdellatif Bouazizi (non spécialiste en droit) (Candidat d’Ennahdha ),
– Chokri Mabkhout (non spécialiste en droit)(Candidat du Front populaire).

Les résultats du premier tour étaient comme suit :
– Ayachi Hammami : 96 voix,
– Raoudha Ouersighni : 98 voix,
– Sana Ben Achour : 60 voix,
– Slim Loghmani : 71 voix,
– Zouheir Ben Tanfous : 48 voix,
– Najoua Mallouli : 38 voix,
– Abdellatif Bouazizi : 87 voix,
– Chokri Mabkhout : 72 voix.

Le nombre de voix déclarées est de 173 dont 3 annulées et deux votes blancs.

L’instauration de la Cour constitutionnelle est tributaire du consensus des différents blocs parlementaires d’autant que la majorité requise pour l’instauration de cette institution est le deux-tiers des membres du parlement, soit 145 voix.

Le deuxième tour aura lieu cet après-midi à partir de 15H30, selon le président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), Mohamed Ennaceur qui a appelé les présidents de blocs parlementaires à se réunir avant la tenue du vote pour examiner les résultats du premier tour.

La plénière de l’ARP consacrée à l’élection des quatre membres de la Cour constitutionnelle avait démarré, mardi matin, à 11h avec un retard de plus d’environ deux heures.