151338283622921
datePublié le 11 octobre 2017

Collision au large de Kerkennah : la Justice militaire juge trop tôt pour déterminer les responsabilités

  • Le Procureur général de la direction de la justice militaire a affirmé, mercredi, qu’il était « trop tôt » pour déterminer les responsabilités juridiques dans l’accident de la collision, dimanche soir, au large de Kerkennah entre un navire de l’armée de mer et une embarcation.

    Huit personnes ont trouvé la mort et 38 autres ont été secourues dans cet accident.

    « L’enquête se poursuit », a assuré le Procureur général de la direction dans un communiqué rendu public mercredi.

    Et d’ajouter : Aussitôt informé de l’accident, le Parquet militaire près le Tribunal militaire permanent de première instance de Sfax a diligenté une enquête pour déterminer les responsabilités.

    Accompagné du procureur de la République, le juge d’instruction militaire qui s’est saisi de l’affaire, s’est rendu à la base navale de Sfax où il a dressé un premier état des lieux de l’enquête. « Il a également émis les réquisitions nécessaires pour identifier les naufragés et déterminer les causes de la collision », a noté le Procureur général de la direction, cité dans le même communiqué.

    Le ministère de la Défense nationale a annoncé, mardi, avoir ouvert une enquête pour identifier les circonstances de cet accident. Pendant ce temps, les forces navales continuent à chercher d'éventuels survivants. Un navire de plongée a été mobilisé sur les lieux du drame pour retrouver les débris de l’embarcation. Des unités aéroportées et navales de sauvetage de Malte et d’Italie participent aux opérations de recherche et de secours.