Publié le 11 Feb 2019, à 13:52

Bientôt démarrage des travaux de construction de la première académie diplomatique de Tunis

La première pierre de l’académie diplomatique de Tunis sera posée en mai prochain, à l’occasion de la célébration de la Journée nationale de la diplomatie.

Le projet sera réalisé moyennant des investissements chinois estimés à 88,85 millions de dinars, a expliqué le directeur de l’Institut diplomatique pour la formation et les Etudes, Mondher Dhraief, qui a précisé que le démarrage des travaux de construction coïncidera, également, avec la célébration du 55e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Tunisie et la Chine.

Il a déclaré que le projet, initiative du ministre des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui, doit remplacer l’Institut diplomatique, en se focalisant davantage sur la formation et la recherche.

Objectif, préserver les constantes et principes de la diplomatie tunisienne et s’ouvrir à de nouvelles perspectives de formation, de recherche et de prospection, a-t-il indiqué.

L’académie sera composée de plusieurs départements et formera des diplomates tunisiens, arabes et africains. Elle assurera la formation et la formation continue des diplomates tunisiens et étrangers, en particulier dans les domaines de la diplomatie générale, scientifique, technique et économique.

L’établissement renfermera, aussi, des centres d’apprentissage des langues étrangères pour les diplomates tunisiens et propose des cours d’Arabe aux diplomates étrangers comme les Chinois, les Africains subsahariens et les occidentaux.

Au niveau de la recherche, l’académie sera dotée de laboratoires pour le suivi de l’actualité régionale et internationale, la prospection et la planification selon une démarche proactive, a assuré le responsable.

Conçue en tant qu’institution internationale de recherche, l’académie sera dotée d’un conseil scientifique regroupant des chercheurs tunisiens et étrangers. Des rencontres seront organisées dans ce cadre avec la participation d’experts et de chercheurs tunisiens et des pays frères et amis.