Publié le 29 Oct 2018, à 22:17

Attentat suicide : l'enquête confiée à l'unité nationale de lutte contre les crimes de terrorisme

Le parquet du pole judiciaire de lutte contre le terrorisme a confié à l'unité nationale de lutte contre les crimes de terrorisme relevant de la direction générale de la sureté nationale au Gorjani l'enquête sur l'attentat suicide perpétré lundi après midi à Tunis, apprend l'agence TAP auprès du porte parole du tribunal de première instance et du pole, Sofiene Selliti.

Selliti a indiqué que le ministère public, après avoir fait les constations nécessaires sur les lieux de l'attentat, a entendu tous les membres de sécurité et les civils blessés dans l'attentat et hospitalisés dans trois établissements.

Il a confirmé que la plupart des blessés, légèrement atteints, ont quitté les établissements hospitaliers, affirmant que l'état de santé d'un petit nombre des blessés restés en observation est stationnaire.

Au sujet de l'auteur de l'opération terroriste, dont la dépouille a été transférée à l'hôpital Charles Nicole, elle a fait usage d'une charge explosive, a indiqué le porte-parole. "Selon les premiers éléments d'enquête elle est âgée de 30 ans, originaire de Mahdia et détentrice d'une maitrise, sans être connue par les services de sécurité", a-t-il précisé.

Selliti a démenti d'autre part les informations sur des arrestations parmi des personnes en lien avec l'attentat suicide.

Une femme d'une trentaine d'années s'est faite exploser lundi après-midi dans l'avenue Habib Bourguiba de la capitale, sans faire de victimes.