Publié le 09 Jul 2018, à 17:16

Attaque terroriste de Ain Soltane: Les députés appellent à enquêter sur les déclarations médiatiques de certaines parties

Plusieurs députés, membres de la Commission de la Sécurité et de la Défense ont appelé lundi à ouvrir des enquêtes sur les déclarations de presse faites par certaines parties suite à l’attaque terroriste de Ain Soltane à Ghardimaou dans le gouvernorat de Jendouba.
Ils ont appelé à relancer la conférence nationale de lute contre le terrorisme.

Le président de la Commission Abdellatif Mekki a proposé d’auditionner le ministre de l’Intérieur par intérim Ghazi Jribi et le Commandant de la Garde nationale Chokri Rahali sur les circonstances de l’attaque terroriste, mettant l’accent sur le besoin d’évaluer et de repenser, si besoin est, la stratégie d’action des appareils sécuritaire et militaire.

La députée Farida Labidi a souligné l’importance de s’arrêter sur les défaillances qui expliquent l’importance des pertes enregistrées, appelant à doter les postes de polices situés dans les zones frontalières des moyens et équipements nécessaires.
L’élu Youssef Jouini, qui est du même avis, a recommandé de fournir aux forces de sécurité déployées dans ces zones des voitures blindées et du matériel de prévention et de protection individuelle.

Les deux députés ont demandé d’auditionner la présidente du Centre des études sécuritaires Badra Gaaloul qui, selon eux, a fait des déclarations “graves” aux médias. Cette dernière avait affirmé avoir mis en garde les autorités de l’imminence d’une attaque terroriste à Jendouba.

De son côté, la députée Ikram Moulahi a demandé la révélation des vrais raisons derrière la révocation du ministre de l’Intérieur Lotfi Braham, s’interrogeant sur la lenteur dans le jugement des terroristes. Selon lui, la loi de lutte contre le terrorisme n’a pas encore été appliquée en Tunisie.
Les membres de la Commission parlementaire de la Sécurité et de la Défense ont été unanimes à insister sur la nécessité de tenir les institutions sécuritaires et militaires loin des tiraillements politiques et de leur fournir les équipements et moyens logistiques nécessaires pour leur permettre d’accomplir au mieux leur mission.