Publié le 19 Jul 2018, à 15:33

Attaque terroriste d’Ain Soltane: Le Ministère de l’Intérieur enquêtera sur la non acquisition de voitures blindées

Le ministre de la Justice et ministre de l’Intérieur par intérim Ghazi Jribi a annoncé jeudi qu’une enquête administrative interne sera ouverte pour mener des vérifications au sujet du non versement des allocations dédiées à l’acquisition de voitures blindées au profit des forces de l’ordre, sur fond de l’attaque terroristes qui a eu lieu le 8 juillet à Jendouba.

Dans une déclaration aux médias à l’issue de son audition par la Commission de la Sécurité et de la Défense au parlement, au cours d’une séance à huis clos, le ministre a indiqué que les services du département de l’Intérieur restent l’unique source d’information sur les activités des groupes terroristes.

Et d’ajouter que ceux qui prétendent détenir des informations de ce genre n’ont aucune crédibilité. “Tous ceux qui ont prétendu, à tord, détenir des informations en rapport avec les terroristes ont été déférés à la Justice”.

Il a, par ailleurs, assuré que 104 unités de sécurité avancées sont présentes sur les frontières tunisiennes qui sont toutes sécurisées.

Au lendemain de l’attaque terroriste de Jendouba, la directrice du Centre international des études sécuritaires et militaires Badra Gaaloul a déclaré aux médias que le centre est parvenu à infiltrer les éléments terroristes qui ont ciblé une patrouille de la Garde nationale à Ain Soltane dans la délégation de Ghardimaou à Jendouba faisant 6 morts et trois blessés.

Elle affirme avoir vainement mis en garde les autorités de l’imminence d’une attaque terroriste dans cette région. Badra Gaaloul a été assignée vendredi dernier à comparaître devant le pole judiciaire de lutte contre le terrorisme pour s’expliquer sur ses déclarations qualifiées de dangereuses. Le parquet a ensuite décidé de la maintenir en liberté et de poursuivre les recherches.