150333080121544
datePublié le 10 avril 2017

Affaire des modifications apportées au manuel de grammaire arabe: L’ancien ministre de l’Education nie toute responsabilité

  • L’ancien ministre de l’Education, Fethi Jarray a nié, lundi, toute responsabilité dans les modifications apportées au manuel de grammaire arabe destiné aux élèves de la 9ème année de base et ce contrairement aux déclarations officielles du ministère de l’éducation qui avait affirmé dans un communiqué publié, vendredi dernier, que ces modifications ont été opérées alors qu’il était en charge de ce département.

    Dans un communiqué adressé à l’opinion publique, Jarray a précisé que ces modifications ont été bel est bien apportées durant la période d’exercice de l’actuel ministre de l’éducation, Néji Jalloul qui, selon lui, a décidé qu’elles seront appliquées à partir de la rentrée scolaire 2015/2016.

    Cette information relève de “la pure calomnie” et peut être vérifiée par les faits et les documents officiels, a-t-il souligné, ajoutant que la décision relative à l’impression d’exemplaires suffisant du manuel en question a été prise par le Directeur Général chargé des programmes et de la formation continue, Adel Hadad nommé en 2015 par l’actuel ministre de l’éducation.

    Jarray a, en outre, tenu à préciser que les modifications de quelques manuels scolaires destinés aux élèves de l’enseignement secondaire et de base qu’il avait lui même ordonnées en 2014 pour qu’elles entrent en vigueur au cours de la rentrée scolaire 2015/2016, n’ont été appliquées qu’en 2015 après la nomination de Jalloul.

    Le ministère de l’éducation a publié un communiqué dans lequel il indique que la révision du livre de la 9ème année de base a été effectuée sous l’ancien ministre, Fethi Jarray.

    Cette précision intervient suite à la décision émise le 5 avril dernier par le tribunal de première instance de Tunis stipulant le retrait de deux exercices du manuel de grammaire arabe destiné aux élèves de la neuvième année de base. Dans ces exercices qui se trouvent à la page 139 et 145, les élèves sont amenées à conjuguer un verset du Coran.