13980206332849
datePublié le 19 avril 2013

Le "Jihad du Nikah" est une forme de prostitution, selon le mufti de la république

  • «Combattre en Syrie n'est pas du Jihad» a affirmé, vendredi, le Mufti de la République tunisienne Cheikh Othman Battikh lors d'un point de presse organisé au Palais du gouvernement à La Kasbah.

    «C'est une forme d'exploitation des jeunes qui ont des conditions de vie précaires», a-t-il estimé précisant qu'il existe deux types de Jihad dans le Coran. Le Jihad pour lutter contre le colonisateur « al-gihad fi sabil Allah) ou le Jihad interne, spirituel (le grand Jihad) « al-gihad bi anfusikum ».

    Dans ce contexte, il s'est dit étonné de ce qu'on appelle «Jihad du Nikah» (du mariage), estimant que c'est « là un manque de moralité, une mauvaise éducation et une forme de prostitution ».

    Dans ce sens, le Mufti a annoncé que seize jeunes filles ont été dupées et envoyées en Syrie alors que normalement la jeune fille tunisienne est consciente et éduquée et veille toujours à la préservation de son honneur.

    Par ailleurs, le Mufti a considéré que le mariage « ôrfi » ou coutumier est illégal et nul. «Le mariage en Tunisie n'est légal qu'en vertu d'un contrat civil et ce, conformément aux dispositions du Code du statut personnel», a-t-il insisté.
À lire aussi