148810857120729
datePublié le 10 janvier 2017

Baghouri dénonce les pressions exercées par des lobbies sur les médias pour influencer et manipuler l’opinion publique

  • Le président du Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT), Néji Baghouri, a dénoncé, mardi, les pressions exercées par des lobbies sur les médias pour influencer et manipuler l’opinion publique.

    « Le Syndicat œuvre actuellement à identifier les sources de financement suspectes de certains médias et travaille en collaboration avec d’autres structures, à l’instar de l’Instance nationale de lutte contre la corruption (INLCC) pour stopper cette hémorragie», a-t-il fait savoir lors d’un rassemblement organisé au siège du Syndicat par plusieurs journalistes pour réaffirmer leur engagement à défendre la structure syndicale et à protéger le secteur de l’information contre l’argent sale.

    Les journalistes présents à ce rassemblement, ont réaffirmé leur solidarité absolue avec le SNJT et leur condamnation des campagnes de dénigrement auxquelles fait face leur structure syndicale.

    « Ces campagnes de dénigrement interviennent sur fond de la condamnation par le SNJT de la manipulation médiatique et de la violation de la déontologie de la profession », ont-ils expliqué.

    Le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) a été, la semaine dernière, la cible de nombreuses critiques, à la suite de sa condamnation de la diffusion par la chaîne de télévision privée « Al-Hiwar Ettounsi » d’une photographie « bidonnée » sur les protestations observées à Kasserine et son attribution à la chaîne de télévision qatarie « Al-Jazeera ».

À lire aussi